ENTRETIEN et TOILETTAGE

 

Toilettage chiens elevage du bois foucher vente chiots bichons maltais

 

Un chien ne sait pas se toiletter seul contrairement à un chat. Il va avoir besoin de vous pour le nettoyer. Sachez que, quelle que soit la race de votre chien, celui-ci doit être bien entretenu. La toilette des chiens aux poils longs demeure plus longue et plus importante que pour les chiens aux poils ras. Néanmoins, les soins liés aux yeux, oreilles, dents ou ongles sont les mêmes pour tous.

Si votre chien a une mauvaise hygiène, cela jouera à la fois sur son moral, mais aussi sur votre manière de le percevoir.

Peu importe la saison, brossez régulièrement votre animal. En hiver, il arrive que les maîtres délaissent l’hygiène de leur chien, une attitude à ne surtout pas adopter, car ça risque d’occasionner des conséquences néfastes sur votre compagnon. Par exemple, si vous ne pensez pas à regarder ses ongles, ces derniers peuvent se retourner et blesser son coussinet ce qui le ferait boiter. Ceci pourrait le dissuader de pratiquer un sport ou le rendre agressif à cause de la douleur trop intense.

Le toilettage a une grande importance dans la relation maître-chien, et dans les rapports ultérieurs avec le toiletteur. En effet, si les propriétaires n’imposent aucun entretien physique à leur animal, ou en sont empêchés par celui-ci (grognements lors du brossage, montre les crocs, etc.), ils échouent dans leur rôle.

Cependant, si vous habituez votre chien au toilettage dès qu’il est chiot, il deviendra un compagnon beaucoup plus docile et obéissant que dans le cas inverse. En supportant les manipulations comme l’immobilisation, le bain, le séchage, etc., le chien montre qu’il accepte votre autorité d’une manière concrète et qu’il fait confiance à celui qui le toilette.


Le Bain

Faire prendre un bain à votre chien n’a rien de compliqué s’il n’oppose pas de résistance. Pour cela, il convient de lui avoir fait prendre l’habitude d’un bain dès son plus jeune âge. Par la suite, ce geste est très important dans l’hygiène de votre chien sans que cela ne devienne une habitude non plus.

Un bain ne doit être donné à votre chien que dans certaines situations où son hygiène est sérieusement compromise :

  • Votre chien rentre d’une promenade vraiment sale. Il est couvert de boue, de terre.
  • Votre chien vient de se baigner dans de l’eau de mer, dans un lac. Il convient de le nettoyer pour éviter tout parasite.
  • Votre chien présente une odeur forte désagréable. Il peut s’être roulé dans des déjections, du crottin, du fumier…
  • Votre chien présente des poils longs et emmêlés, que vous n’avez pas réussi à améliorer malgré le brossage. Pas le choix, il faut en passer par la case bain.

Quelle fréquence entre deux bains ? 

Pour une hygiène normale (sans soins particulier de la peau), les vétérinaires recommandent de laisser quatre à six semaines entre deux bains. Certains conseillent même deux mois. Le constat est simple : il ne faut pas laver trop souvent votre chien, car les shampooings risqueraient de lui attaquer la peau et viendraient le priver du film de sébum qui recouvre son épiderme et le protège naturellement des agressions extérieures.

Le bon shampoing

L’acidité de la peau (PH) du chien n’est pas équivalente à celle de l’homme. En conséquence, même très doux, un shampooing pour humain se révélera trop agressif pour la peau du chien et l’exposera à des troubles cutanés divers. Il est donc conseillé de choisir un shampooing spécifique pour chien, que vous trouverez en animalerie, chez un toiletteur, ou chez votre vétérinaire.

Il en existe une grande diversité, adaptée à la texture, à la couleur et à la longueur de poil de votre compagnon. Attention, même si vous attachez beaucoup d’importance à la propreté de votre animal, sachez que l’abus de bains conduit à une destruction du film protecteur qui recouvre la surface de la peau.

Les étapes du bain

  • Installez-vous dans votre salle de bain, fermée et chauffée l’hiver afin que votre compagnon n’attrape pas froid. L’été, veillez bien à fermer la fenêtre de votre pièce pour éviter toute fugue de votre chien si ce dernier ne supporte pas ou peu l’eau, et pour éviter les courants d'air.
  • Commencez par le brosser soigneusement pour déméler le poil (plus facilement à sec que mouillé), éliminer le poil mort, une partie de la poussière, et tout corps étranger (brindilles, etc...).  N'hésitez pas à couper tous les noeuds et la bourre.
  • Placez votre chien dans la baignoire avec si possible un tapis antidérapant pour lui éviter de paniquer lorsqu’il n’aura plus d’adhérence. Parlez à votre chien et rassurez-le.
  • Remplissez la baignoire à hauteur de la moitié de ses pattes et plongez le dedans doucement.
  • Mouillez votre chien à l’aide du pommeau de douche et dont le jet est réglé en position minimale afin de ne pas effrayer votre chien mais aussi pour que l’eau pénètre bien sous le poil de couverture, assez épais, de votre compagnon. Ainsi, mouillez bien délicatement l’intégralité du corps de votre chien à l’eau tiède (28-33°C). Prenez soin de ne pas mouiller ses yeux et ses oreilles. S'il l'accepte, vous pouvez lui mettre des bouchons de coton pour que l'eau ne pénètre pas dans le conduit auditif, pouvant occasionner des otites.
  • Lorsque la fourrure est bien mouillée, appliquez du shampoing sur tout le chien, en prenant soin de frotter au niveau de la queue, du cou et sur son dos. Vous passerez ensuite sur son ventre, son flanc, ses cuisses, ses pattes et vous finirez par la tête. Votre chien devrait apprécier ce massage de votre part. Ne lésinez pas sur le nettoyage des pattes.
  • Rincez soigneusement et abondamment, afin d'éliminer tout résidu, toujours en prenant soin d’éviter de mettre de l’eau dans ses oreilles et ses yeux.

Le séchage de votre chien

Une fois parfaitement rincé (il ne doit rester aucune trace de shampoing), votre chien peut maintenant être séché. Utilisez une serviette éponge et séchez délicatement votre chien de la tête aux pattes. N’oubliez aucune partie de son corps.

Evitez de le "frictionner", cela casserait et emmèlerait le poil.

Pour certains chiens, vous pouvez utiliser un sèche-cheveux à petite vitesse et température tiede, tout en évitant les oreilles et les yeux.

Votre chien est désormais tout beau et tout propre !


 

Le Nettoyage des Oreilles

Le nettoyage des oreilles du chien est une mesure d’hygiène et de prévention d’une grande importance, mais beaucoup de propriétaires ont encore tendance à le négliger. Pourtant, ce geste simple et rapide permet de nombreux désagréments et d’affections. Réalisé de manière régulière, il assure au chien propreté et protection. Il convient de l’y habituer dès son plus jeune âge pour éviter qu’il ne perçoive ce traitement comme une expérience désagréable.

Pourquoi laver les oreilles de son chien ?

Si elles sont négligées, les oreilles du chien peuvent rapidement voir s’accumuler d’importantes concentrations d’impuretés : poussières, débris de végétaux, cérumen, etc. Ces dernières favorisent le développement de bactéries, pouvant déboucher sur des infections et maladies plus ou moins graves. Des oreilles non examinées et non nettoyées constituent également des niches pour les parasites externes tels que les tiques.

Les oreilles doivent donc être nettoyées régulièrement chez tous les chiens, cependant certains sont encore plus exposés que d’autres à diverses affections. Il existe, en effet, des races présentant des prédispositions aux otites à répétition, comme celles à grandes oreilles pendantes (CockersEpagneuls), à conduit auditif long (Bergers Allemands), à poils abondants à la base de l’oreille (CanichesBichons…), à sécrétion de cérumen importante (LabradorsSpringers…) et à conduit auditif tortueux (Chow ChowShar-Pei).

A savoir avant de procéder au nettoyage

Pour que le nettoyage des oreilles du chien soit efficace, il convient de connaître quelques aspects essentiels.

A commencer par le produit de nettoyage à utiliser, qui doit être une lotion auriculaire spécifique pour chien, que vous trouverez en animalerie, chez un toiletteur ou chez votre vétérinaire.

. Pour l’application de ce produit, plutôt que d’utiliser un coton-tige, il vaudrait mieux employer un morceau de coton. Le coton-tige n’est d’aucune utilité, car le conduit auditif est coudé. Il peut même contribuer à aggraver le problème, car il a tendance à repousser les saletés vers le fond. Néanmoins, on peut l'utiliser pour le nettoyage de la partie externe de l’oreille.

En ce qui concerne la fréquence du nettoyage, il est conseillé de le faire une fois par semaine chez les chiens à oreilles tombantes et une à deux fois par mois chez les autres. L’inspection des oreilles doit, elle, être encore plus régulière.

Comment nettoyer ses oreilles ?

Tirez l’oreille et tenez-la fermement (sans faire mal au chien) de manière à bien dégager les cavités.

Versez une goutte de la lotion auriculaire (tenue à la verticale pour les chiens à oreilles tombantes) au fond de l’oreille.

Pressez légèrement la base de l’oreille et massez-la pour que la lotion pénètre et dissolve les impuretés.

Introduisez un bout de coton au fond de l’oreille puis massez à nouveau pour que le produit et les saletés y adhèrent. En massant, le coton va remonter légèrement, ce qui facilitera son extraction.

Retirez le coton et nettoyez la partie externe de l’oreille avec un coton-tige.

Si trop de poils encombrent le pavillon interne et/ou l'entrée du conduit auditif, coupez les afin d'éviter que les poussières ou corps étrangers ne s'y accumulent. 


L'Entretien des yeux

Nettoyer les yeux de son chien est un geste d’une grande importance. Il permet de préserver la propreté de ces organes ultras sensibles et de prévenir diverses maladies oculaires. Lorsque le nettoyage est réalisé de manière adéquate, avec les produits adaptés et la bonne fréquence, les yeux du chien sont maintenus en bonne santé.

Un geste préventif

Il convient d’examiner les yeux de son chien tous les matins afin de détecter d’éventuels débris et restes de sécrétions lacrymales. Les inspections et nettoyages réguliers permettent de prévenir les maladies oculaires et de garder les yeux bien propres et en bonne santé.

Certaines races de chiens sont davantage exposées aux affections oculaires. C’est le cas notamment des petits chiens dont les canaux lacrymaux ont tendance à se boucher et dont les yeux sont globuleux : PékinoisChihuahuasCarlinsBouledogues Français

Il en est de même pour les races à longs poils tels que le Bobtail, le Cocker et le Bichon. Chez tous ces types de chiens, l’entretien des yeux doit être quotidien.

Les yeux sont assez sensibles et plusieurs sortes de maladies les guettent, comme la conjonctivite, la cataracte et le glaucome. Grâce à un nettoyage régulier des yeux, il est possible de déceler les premiers symptômes des maladies des yeux et de réagir rapidement en emmenant le chien chez le vétérinaire pour qu’il puisse prescrire le traitement adapté.

Quels produits utiliser ?

Contrairement à l’entretien des oreilles, le nettoyage des yeux ne doit pas se faire en utilisant du coton. Ce dernier peut, en effet, laisser des traînées sur et autour des yeux. Il convient plutôt d’employer des compresses pour plus d’efficacité et de sécurité. Du côté du produit à utiliser, on peut recourir à un antiseptique oculaire spécifique aux chiens ou un sérum physiologique.

Comment nettoyer ses yeux ?

Le nettoyage des yeux ne doit se faire que si l’on y a trouvé des sécrétions. Il est inutile si les yeux sont clairs, bien humides et brillants. Pour pouvoir bien nettoyer les yeux du chien, l’on doit tout d’abord maintenir sa tête légèrement en arrière, puis on décale la paupière supérieure avant de verser 2 ou 3 gouttes du produit nettoyant.

Avec la compresse, on essuie l’œil en partant de l’angle interne vers celui externe (en direction de la tempe). Il faut bien veiller à retirer les restes de larmes qui ont séché et se sont durcis. Si le chien souffre d’une infection oculaire (conjonctivite, par exemple), on doit procéder au nettoyage avant d’appliquer le traitement (collyre ou autre) pour que celui-ci soit véritablement efficace.

Il est important également de couper régulièrement, avec une paire de ciseaux à bouts ronds, les poils autour de chaque oeil et dans le coin interne au dessus du museau, ceci afin d'éviter les irritations et les écoulements lacrymaux.


 

L'Entretien des pattes

En contact quasi permanent avec le sol, évoluant sur toutes sortes de surfaces allant de la plus lisse à la plus accidentée, les pattes de nos chiens sont particulièrement exposées aux blessures. Pour continuer à tenir pleinement leur rôle, qui est celui d’assurer la stabilité et les déplacements de l’animal, il est essentiel qu’elles soient dans le meilleur état possible, notamment au niveau des coussinets. C’est à nous, propriétaires, de veiller sur les pattes de nos toutous afin qu'elles soient toujours impeccables, et ce, quel que soit leur mode de vie.

Prévenir les bobos

La première mesure de prévention concernant le soin des pattes de nos chiens consiste à examiner systématiquement ces dernières après chaque sortie. Ce geste doit être un véritable réflexe. Qu’ils se soient promenés dans la rue, en forêt, en campagne ou sur la plage, quelles qu’aient été les conditions climatiques et la nature du terrain, on doit toujours s’assurer que leurs coussinets soient en bon état au retour à la maison. Il se peut, en effet, qu’un minuscule caillou ou qu’un petit débris de verre s’y soit logé. Retirer l’élément en question à temps permet d’éviter les complications et les infections, sans parler des douleurs ressenties par l’animal.

Il faut également bien observer la démarche du chien, notamment après un effort intense : vérifier qu’il ne commence pas à boitiller, par exemple, ce qui pourrait constituer un signe de blessure. Si c’est le cas, et alors que l’éventuelle lésion n’est pas apparente, le chien peut avoir tendance à se lécher la patte. Les signes de blessure peuvent également apparaître quelques minutes, voire quelques heures après le traumatisme. Il convient donc de rester attentif à la démarche de l’animal après les activités soutenues.

Durant la saison estivale et après la plage, il est important de veiller à ce que les pattes et les coussinets du chien aient été dûment rincés à l’eau claire, car l’eau de mer, la chaleur et le sable peuvent les endommager. Il est tout aussi capital de protéger ses pattes contre les agressions du froid en hiver. Après les promenades, bien nettoyer et sécher les membres du chien permet de prévenir les lésions provoquées par le gel et la neige, comme les gerçures.

Il faut aussi penser à couper les griffes de votre chien. Si celles-ci sont trop longues, le chien peut tout simplement se blesser en marchant ou en courant.

Comment le guérir en cas de blessures ?

Si le chien s’est coupé au niveau de la patte, il faudra réagir en fonction de la gravité de la blessure. Si celle-ci est légère, il faut tout d’abord nettoyer la plaie, ôter la totalité des débris qui s’y trouvent et la désinfecter. Plutôt que recourir à l’alcool (n’oubliez pas que la peau des chiens est plus sensible que la nôtre), il est vivement recommandé d’employer de l’eau oxygénée ou une solution iodée pour réaliser la désinfection.

Pour l’application du produit, on préférera les compresses aux morceaux de coton, car ceux-ci peuvent laisser des particules sur la plaie. Une fois la blessure nettoyée et désinfectée, on peut appliquer un pansement à changer tous les jours, jusqu’à la guérison complète.

Si la plaie est profonde, on doit emmener son chien le plus vite possible chez le vétérinaire. Celui-ci dispose du matériel et de l’expérience nécessaires pour apporter les soins adéquats, éventuellement des points de suture.


 

L'entretien des griffes

Les chiens ont besoin de disposer de griffes en bon état, car ces dernières tiennent un rôle essentiel dans leurs mouvements, leurs déplacements, leur équilibre et leurs postures. Lorsqu’elles sont endommagées ou trop longues, elles les affectent sur tous ces plans. De plus, cassures, fissures et autres dégâts sur les ongles sont autant de risques de douleurs et d’infections. Entretenir les griffes de nos amis à 4 pattes est donc nécessaire.

Pourquoi est-il important de couper les ongles du chien ?

La plupart des chiens ont besoin que nous leur coupions les griffes, mais à des fréquences variables en fonction du mode de vie notamment. L’animal vivant en appartement, habitué à évoluer sur des sols en moquette, par exemple, va voir ses griffes s’user beaucoup plus lentement que celui qui est habitué à vivre en extérieur et à se déplacer sur des revêtements durs.

Il faudra donc lui couper les ongles plus souvent, car des griffes longues finissent par gêner considérablement les mouvements, l’équilibre et les postures du chien. Par ailleurs, elles risquent de se casser ou de se fissurer, ce qui peut engendrer douleurs et infections. Tout comme les ongles incarnés chez les humains, les chiens peuvent souffrir de griffes incarnées.

Au même titre que les griffes trop longues, celles trop endommagées sont, elles aussi, susceptibles d’entraver les déplacements de l’animal. Dans un cas comme dans l’autre, l’entretien de ces phanères est indispensable.

Comment les couper ?

Comme pour toutes les manipulations que le chien est appelé à subir tout au long de sa vie, il est important de l’habituer à l’entretien des ongles dès son plus jeune âge. Bien entendu, on ne coupe pas les ongles d’un chiot, mais il est recommandé de lui tenir et soulever la patte, d’examiner ses griffes assez tôt. De cette manière, il se laissera plus facilement toucher et soigner à l’âge adulte.

Pour un chien habitué...

S’il s’agit d’un chien familiarisé à ces gestes, il suffira de lui tenir la patte pour commencer à couper les griffes.

Pour un chien non-initié...

Si, au contraire, il n’y a pas été habitué, on pourra solliciter l’aide d’un proche, idéalement quelqu’un qui habite sous le même toit et que le chien côtoie régulièrement. La personne pourra ainsi maintenir l’animal pendant que l’on procédera à l’entretien. Dans ce cas-ci, il est recommandé de lui mettre la muselière : un geste maladroit peut provoquer une douleur vive, et donc une réaction naturelle et impulsive de morsure chez le chien.

Quel outil choisir et comment l'utiliser ?

Le type d’outil choisi pour la coupe des griffes est capital. Le coupe-ongles et les ciseaux que nous utilisons pour nos propres soins ne sont pas adaptés à un tel usage. Le risque de faire mal au chien est assez grand avec ces accessoires. Les animaleries et certaines pharmacies commercialisent des coupe-griffes spécialement conçus pour l’entretien des ongles de chiens.

Avant de l’utiliser, il convient de nettoyer les griffes pour les débarrasser des éventuelles saletés.La coupe peut alors commencer. Il faut bien prendre soin de ne pas couper la partie comprenant le « vif » : sur les ongles de couleur claire, cette zone est assez simple à distinguer, car elle apparaît plus sombre. Il s’agit d’un vaisseau sanguin particulièrement sensible. Le couper provoque une hémorragie et peut donner lieu à une infection. Chez les chiens à ongles plus foncés, on peut s’aider d’une lampe-torche pour localiser ce vif, qui est encore plus sombre.

Entretenir griffes chien elevage du bois foucher

On évite donc la zone citée et on coupe simplement le surplus d’ongle. En cas d’hémorragie, il faut appliquer une compresse sèche sur le bout de l’ongle pendant 5 minutes. Si on n’est pas sûr de pouvoir s’occuper correctement de l’entretien des ongles de son chien, le mieux serait de l’emmener chez le vétérinaire, qui s’en chargera lui-même ou recommandera un bon toiletteur professionnel.


 

5 votes. Moyenne 5.00 sur 5.