PARASITES

 

Vermifuge elevage du bois foucher bichons maltais chien chinois a crete nus

 

Les chiens peuvent être infestés par différents types de parasites externes. Certains sont un peu plus gros et donc plus visibles que les autres, mais quelle que soit leur taille, ils doivent tous être supprimésafin de préserver le bien-être et la santé de nos compagnons canins. Leur entourage – y compris nous-mêmes – peut également pâtir de ces infestations porteuses de désagréments et de maladies.

Les tiques

Les tiques se nourrissent du sang de l’animal hôte sur lequel elles se sont fixées. En étant nombreuses à infester un chien, elles peuvent provoquer une anémie chez ce dernier. Les conséquences de l’infestation d’un animal par les tiques peuvent être encore plus graves : ces acariens sont des vecteurs de maladies sérieuses pour le chien, comme la piroplasmose, l’ehrlichiose ou encore la maladie de Lyme (ou borréliose). Ces maladies sont toujours très graves et peuvent même être mortelles pour certaines.

Il est donc nécessaire de protéger le chien et de s’en prémunir soi-même en agissant tout d’abord à titre préventif. Les tiques vivent dans l’environnement, il est donc important de brosser son chien après chaque promenade pour détecter et retirer d’éventuelles tiques et ainsi les empêcher de transmettre des maladies.

Un traitement anti-tiques en spray, en pipette ou en collier permet de prévenir, mais aussi de traiter les infestations. Lorsqu’elles sont fixées dans la peau du chien, les tiques doivent être retirées manuellement. Cette opération ne doit se faire qu’à l’aide d’un tire-tique en forme de crochet (il suffit de prendre la tique dans le crochet et de tourner comme si on dévissait la tique ; elle se décrochera toute seule), car il évite de laisser la « tête » du parasite dans la peau du chien.

Les poux du chien

Les poux du chien sont spécifiques à l’espèce canine. Ils ne sont pas transmis aux autres êtres vivants, mais peuvent l’être entre congénères par contact direct (entre chien) ou par contact indirect (via le panier, le collier…).

Les poux et œufs (lentes) se nourrissent de débris de peau (c’est le cas de l’espèce Trichodectes canis) et du sang (Linognathus setosus) du chien hôte.

Pour les éradiquer, on pourra utiliser un shampoing insecticide spécifique dont l’application est à renouveler plusieurs fois afin d’être sûr d’éliminer tous les œufs. Des traitements en spray ou en pipettes pourront être appliqués par la suite pour prendre le relais et protéger le chien et son environnement. Si plusieurs chiens partagent le même environnement, il faudra tous les traiter et traiter aussi l’environnement grâce à des sprays ou fogger.

Les acariens

Outre les tiques, d’autres espèces d’acariens peuvent infester les chiens, comme les aoûtats et la gale. Ces minuscules parasites s’installent dans l’épaisseur de la peau de leurs hôtes. Le chien infesté souffre alors de fortes démangeaisons et de rougeurs. D’importantes pertes de poils sont également observées, tout comme l’apparition de croutes.

Les traitements consistent en des administrations répétées d’acaricides par voie orale et des soins des zones atteintes. Là encore, il est essentiel d’assainir l’environnement du chien pour prévenir de nouvelles infestations.

Les puces

Les puces sont les parasites externes les plus courants chez le chien. Ces derniers peuvent en être infestés à n’importe quel moment de l’année. Les puces, dont la principale espèce est Ctenocephalides felis – puce du chat (il existe aussi une puce du chien : Ctenocephalides canis), provoquent irritations et papules prurigineuses (qui démangent) en piquant l’animal. Les puces contrairement aux poux ne sont pas des parasites spécifiques, elles peuvent se nourrir sur n’importe quel individu de n’importe quelle espèce.

Certains chiens sont allergiques à la salive des puces, injectée dans la peau durant la piqûre.

Le traitement des puces réside en plusieurs points :

  • Le traitement du chien atteint avec un shampoing anti-puce ou encore des pipettes ou spray adapté.
  • Le traitement des animaux vivants avec le chien infesté : chat, cochon d’Inde, lapin… avec un produit propre à chacun ; ne pas utiliser les traitements des uns pour les autres.
  • Le traitement de l’environnement : avec un spray ou un diffuseur pour l’habitation. La plus grande partie des puces (formes immatures : œufs, larves, nymphes) vivent dans la maison.
  • Le traitement contre les vers digestifs : les puces sont vectrices du ténia.

Chaque produit anti puce a des particularités d’application : à poser directement sur la peau, 48h après un shampoing par exemple. Soyez vigilant et prenez connaissance des conditions d’utilisation et demandez conseil à votre vétérinaire.

 

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.